Passer votre contrôle technique SEO en 2022

Comme votre voiture, votre site internet a besoin de temps à autre de passer son "contrôle technique" En effet les algorithmes de Google évoluent et les bonnes pratiques aussi. S'assurer que votre site Web est en parfait état permet d'augmenter le trafic organique, le classement des mots-clés et les conversions.


Quel que soit le secteur d'activité de votre marque ou de votre entreprise, les principes du référencement technique n'ont jamais été aussi importants. Google a lancé sa mise à jour Google Page Experience - qui incluait les signaux d'expérience de page comme facteur de classement - à l'été 2021. Pour vous assurer que vous mettez en avant votre meilleur référencement technique, adressez-vous aux experts de WebAnymous. Sans plus tarder, voici notre liste de contrôle SEO technique ultime.


Passer votre contrôle technique SEO en 2022
Passer votre contrôle technique SEO en 2022

Todoliste des points de contrôles de votre référencement technique



1. Mettez à jour l'expérience de votre page - métriques de base

Les nouveaux signaux d'expérience de page de Google combinent Core Web Vitals avec leurs signaux de recherche existants, y comprit la convivialité pour les mobiles , la navigation sécurisée , la sécurité HTTPS et les directives interstitielles intrusives


Si vous avez besoin d'un rappel, les Core Web Vitals de Google sont composés de trois facteurs :

  • Premier délai d'entrée (FID) - Le FID mesure le moment où quelqu'un peut interagir pour la première fois avec la page. Pour garantir une bonne expérience utilisateur, la page doit avoir un FID inférieur à 100 ms.


  • Largest Contentful Paint (LCP) - LCP mesure les performances de chargement du plus grand élément de contenu à l'écran. Cela devrait se produire dans les 2,5 secondes pour offrir une bonne expérience utilisateur.


  • Cumulative Layout Shift (CLS) - Ceci mesure la stabilité visuelle des éléments à l'écran. Les sites doivent s'efforcer que leurs pages maintiennent un CLS inférieur à 0,1 seconde.

Ces facteurs de classement peuvent être mesurés dans un rapport disponible dans Google Search Console, qui vous indique quelles URL présentent des problèmes potentiels :

Il existe de nombreux outils pour vous aider à améliorer la vitesse de votre site et Core Web Vitals, notamment Google PageSpeed ​​Insights Lighthouse et Webpagetest.org . Certaines optimisations que vous pouvez effectuer incluent :

  • Mise en œuvre du chargement différé pour les images non critiques

  • Optimisation des formats d'image pour le navigateur

  • Améliorer les performances de JavaScript

2. Crawlez votre site et recherchez les éventuelles erreurs de crawl

Deuxièmement, vous voudrez vous assurer que votre site est exempt d'erreurs d'exploration. Les erreurs d'exploration se produisent lorsqu'un moteur de recherche tente d'atteindre une page de votre site Web, mais échoue.


Vous pouvez utiliser Screaming Frog , seoClarity - il existe divers outils pour vous aider à le faire. Une fois que vous avez exploré le site, recherchez les éventuelles erreurs d'exploration. Vous pouvez également vérifier cela avec Google Search Console.

Lors de la recherche d'erreurs d'exploration, vous souhaiterez...

a) Implémentez correctement toutes les redirections avec des redirections 301.

b) Parcourez toutes les pages d'erreur 4xx et 5xx pour déterminer où vous souhaitez les rediriger.


3. Réparez les liens internes et sortants brisés

Une mauvaise structure de liens peut entraîner une mauvaise expérience utilisateur pour les humains et les moteurs de recherche. Il peut être frustrant pour les internautes de cliquer sur un lien de votre site Web et de s'apercevoir qu'il ne les dirige pas vers l'URL correcte ou fonctionnelle.

Vous devez vous assurer de vérifier quelques facteurs différents :

  • les liens qui redirigent 301 ou 302 vers une autre page

  • liens qui mènent à une page d'erreur 4XX

  • pages orphelines (pages qui ne sont pas liées du tout)

  • Une structure de liaison interne trop profonde

Pour réparer les liens brisés, vous devez mettre à jour l'URL cible ou supprimer complètement le lien s'il n'existe plus.


4. Débarrassez-vous de tout contenu en double (duplicate content)

Assurez-vous qu'il n'y a pas de contenu en double ou léger sur votre site. Le contenu dupliqué peut être causé par de nombreux facteurs, notamment la réplication de page à partir de la navigation à facettes, la présence de plusieurs versions du site en direct et le contenu récupéré ou copié.


Il est important que vous n'autorisiez Google qu'à indexer une seule version de votre site. Par exemple, les moteurs de recherche voient tous ces domaines comme des sites Web différents, plutôt qu'un seul site Web :

- https://www.webanymous.fr

- https://webanymous.fr

- http://www.webanymous.fr

- https://webanymous.fr

La correction du contenu en double peut être implémentée des manières suivantes :

  • Configuration des redirections 301 vers la version principale de l'URL. Donc, si votre version préférée est https://www.webanymous.fr, les trois autres versions doivent effectuer une redirection 301 directement vers cette version.

  • Implémentation de balises sans index ou canoniques sur les pages en double

  • Définition du domaine préféré dans Google Search Console

  • Configuration de la gestion des paramètres dans Google Search Console

  • Dans la mesure du possible, supprimer tout contenu en double


5. Migrez votre site vers le protocole HTTPS

En 2014, Google a annoncé que le protocole HTTPS était un facteur de classement. Donc, en 2022, si votre site est toujours HTTP, il est temps de faire le changement.

HTTPS protégera les données de vos visiteurs pour s'assurer que les données fournies sont cryptées pour éviter le piratage ou les fuites de données.


6. Assurez-vous que vos URL ont une structure propre

Directement de la bouche de Google : "La structure d'URL d'un site doit être aussi simple que possible."


Des URL trop complexes peuvent causer des problèmes aux robots d'exploration en créant un nombre inutilement élevé d'URL pointant vers un contenu identique ou similaire sur votre site.


Par conséquent, Googlebot peut ne pas être en mesure d'indexer complètement tout le contenu de votre site.


7. Assurez-vous que votre site dispose d'un sitemap XML optimisé

Les sitemaps XML informent les moteurs de recherche de la structure de votre site et de ce qu'il faut indexer dans le SERP.

Un sitemap XML optimisé doit inclure :

  • Tout nouveau contenu ajouté à votre site (articles de blog récents, produits, etc.).

  • Uniquement les URL de statut 200.

  • Pas plus de 50 000 URL. Si votre site a plus d'URL, vous devriez avoir plusieurs sitemaps XML pour maximiser votre budget de crawl.

Vous devez exclure les éléments suivants du sitemap XML :

  • URL avec paramètres

  • URL qui font l'objet d'une redirection 301 ou qui contiennent des balises canoniques ou sans index

  • URL avec codes d'état 4xx ou 5xx

  • Contenu dupliqué

Vous pouvez consulter le rapport Index Coverage dans Google Search Console pour voir s'il y a des erreurs d'index avec votre sitemap XML :


8. Assurez-vous que votre site dispose d'un fichier robots.txt optimisé

Les fichiers robots.txt sont des instructions pour les robots des moteurs de recherche sur la façon d'explorer votre site Web.

Chaque site Web a un « budget d'exploration », ou un nombre limité de pages pouvant être incluses dans une analyse. Il est donc impératif de s'assurer que seules vos pages les plus importantes sont indexées.

D'un autre côté, vous devez vous assurer que votre fichier robots.txt ne bloque rien que vous souhaitez absolument indexer.

Voici quelques exemples d'URL que vous devez interdire dans votre fichier robots.txt :

  • Fichiers temporaires

  • Pages d'administration

  • Panier et pages de paiement

  • Pages liées à la recherche

  • URL contenant des paramètres

Enfin, vous souhaiterez inclure l'emplacement du sitemap XML dans le fichier robots.txt. Vous pouvez utiliser le testeur robots.txt de Google pour vérifier que votre fichier fonctionne correctement.


9. Ajouter des données structurées ou un balisage de schéma

Les données structurées aident à fournir des informations sur une page et son contenu, en donnant un contexte à Google sur la signification d'une page et en aidant vos listes organiques à se démarquer sur les SERP. Vous pouvez utiliser des générateurs de balisage de schéma en ligne, tels que celui de Merkle , et l' outil de test de données structurées de Google pour vous aiguiller à créer un balisage de schéma pour votre site Web.


Une agence de marketing numérique experte peut vous assister à élaborer une stratégie réussie pendant ce début de nouvelle année. Contactez WebAnymous aujourd'hui et nous planifierons une consultation gratuite.